lesamourai


Archive de la catégorie

Liste des articles dans la catégorie privé.

je pleure

Je pleure ma belle ivoire. Jadis havre de paix, d’hospitalité et d’amour voire son reflet pataugé dans cette boue sanguinaire. L’espérance se transforme en désespoir, la confiance en méfiance et l’amour se détourne de son chemin primordial pour tirer un pacte avec la haine.
Je la pleure encore et encore. Dans quel monde sommes nous a tel point que la vérité es t considéré comme un fléau auquel nous devons s’en débarrassé et le bouté or d nous. Ment, ment, ment et tu seras glorifié et acclamé de tous.
Mes larmes restées jusque là incolore prend la teinte de sang et se parfum d’une odeur de tristesse. Ah, ah, ah la peur ricane en chantant ton avenir est bafoué et tu ne verras rien. Le doute persiste et m’infecte de pensée nauséabonde.
Mon arme et mn optimiste me font sortir de cette torpeur pour me redonner vie. Oui j’ai foi que mon avenir et celui de mes frère et sœur vivant dans cette terre d’éburnie connaitra une splendeur inouïe et rempli de paix et d’amour.


BONNE HEUREUSE ET SAINTE ANNEE 2011

photos00461.jpgBONNE HEUREUSE ET SAINTE ANNEE 2011 dans privé dans privéOuf Enfin, je cri un ouf pour marquer une petite pause afin d’attribuer une minute de vacances à ces infatigables neurones. Et Voilà que s’annonce la fin de ma lecture de ce 2010ième tome du roman intitulé “la vie” de 365 pages repartirent en 12 chapitres d’inégales durées. Déchaîne par des vagues d’émotions sous un torrent de tristesse, de pertubation et d’une pluie de joie. La nature se revêtir de son plus beau vêtement et jete un regard d’espoir vers le ciel pour sentir le parfum produit par la metéo pour cette nouvelle destinée.fanatiques sommes nous du roman attendions avec gaieté ce 2011ième tome pour trouver une reponse aux questions restées en suspend entre ces interlignes. Que par l’interception de la VIERGE MARIE, Dieu dans son immense gloire extirpe de nous les peinnes et souffrances générées par ces années anterieures ,qu’Il nous couvre de sa paix et de son amour afin que nous baignions dans un océan de prospérité, d’intense bonheur et dormions sur un lit de santé. Bonne heureuse et sainte année 2011.


DIEU

  Dieu est amour


MA PRESENTATION ( Toto Kouassi Florentin Geoffroy)

42.jpgNOM: Toto

PRENOMS: Kouassi Florentin Geoffroy

CLASSE: 1ère année bts GMP

ANNEE DE NAISSANCE: 16 juillet 1990

LIEU DE NAISSANCE: Aboisso

LANGUE PARLE: français parlé bien, anglais et espagnol parlé moins

NOM ET PRENOM DU PERE: Toto Yao Michel

NOM ET PRENOM DE LA MERE: Niangoran Benié Marie Chantal

NOMBRES DE FRERES ET SOEURS: 2 frères et 3 soeurs

PRENOMS DE TES FRERES ET SOEURS: Jeanne, Lucie, Christelle, Mathinaise et Démostène.


le notre Père (cz)

le sens de la prière

Prière: le notre père

HOMME : “Notre Père qui es aux cieux.”
DIEU : Oui… Me voici…

HOMME : S’il vous plait, ne m’interrompez pas…je prie !
DIEU : Mais, tu m’as appelé… !

H : Appelé ? Je n’ai appelé personne. Je prie… “Notre Père qui es aux cieux…”
D : Ah !!! C’est encore toi ?

H : Comment ?
D : Tu m’as appelé ! Tu as dit : “Notre Père qui es aux cieux”.

H : Je n’ai pas voulu appeler. Je prie. Je dis le Notre Père tous les jours, je me sens bien de le faire. C’est comme accomplir un devoir. Et je ne me sens pas bien si je ne le fais pas.
D : Mais comment peux-tu dire Notre Père, sans penser que tous sont tes frères ? Comment peux-tu dire “Qui es aux cieux” si tu ne sais pas que le ciel c’est la paix, que le ciel c’est l’amour pour tous ?

H : C’est que réellement je n’y avais pas pensé.
D : Mais… Continue ta prière.

H : “Que ton Nom soit sanctifié…”
D : Attends un peu ! Que veux-tu dire par là ?

H : Je veux dire… Je veux dire… ce que ça veut dire, comment puis-je le savoir ? C’est simplement une partie de la prière !
D : “Sanctifié” veut dire reconnu comme vrai père, qui donne vie à tout être, qui est digne de respect, saint, sacré…, qui met toute sa confiance en moi et non dans les compagnies d’assurance du monde.
H : Maintenant, je comprends. Mais je n’avais pas pensé au sens du mot SANCTIFIE !

H : “Que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel…”
D : Est-ce que tu parles sérieusement ?

H : Bien sur ! Pourquoi pas ?
D : Et que fais-tu pour que cela se fasse ?

H : Comment, qu’est-ce que je fais ? Rien ! C’est une partie de la prière… Mais, à propos, ce serait bien que tu aies un peu le contrôle de ce qui arrive au ciel et sur la terre aussi.
D : Est-ce que j’ai un peu le contrôle de ta vie ?

H : Eh bien… je vais à l’église !
D : Ce n’est pas cela que je demande ! Et la façon dont tu traites tes frères humains, la façon dont tu dépenses ton argent, le temps que tu accordes à ta télévision, à Internet et le peu de temps que tu me consacres ?

H : S’il te plait, arrête tes critiques !
D : Excuse-moi. Je pensais que tu me demandais que ma volonté s’accomplisse. Si cela devait se faire… que faire avec ceux qui prient et acceptent ma volonté, le froid, la chaleur, la pluie, la nature, la communauté…

H : C’est vrai, tu as raison. Je n’accepte pas ta volonté, puisque je me plains de tout: si tu envois la pluie, je veux
le soleil, si j’ai le soleil, je me plains de la chaleur; s’il fait froid, je continue de me plaindre ; je demande la santé, et je n’en prends pas soin, je me nourris mal, je mange peu ou je mange trop…
D : C’est bien de le reconnaître. On va travailler ensemble, toi et moi. On va avoir des victoires et des défaites. J’aime ta nouvelle attitude.

H : Écoute, Seigneur… Il faut que je finisse maintenant. Cette prière prend beaucoup plus de temps que d’habitude.. Je continue : “Donne-nous notre pain de ce jour…”
D : Arrête ! Me demandes-tu du pain matériel ? L’homme ne vit pas de pain seulement, il vit aussi de Ma Parole. Quand tu me demandes du pain, souviens-toi de tous ceux qui n’en ont pas. Tu peux me demander ce que tu veux, considère-moi comme un Père aimant ! Maintenant, je m’intéresse à la suite de ta prière…

H : “Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensé…”
D : et le frère (ou la sœur) que tu méprises ?

H : Seigneur ! Il m’a trop critiqué, et ce n’était pas vrai. Maintenant, je n’arrive plus à lui pardonner. J’ai besoin de me venger…
D : Mais… que veux-tu dire alors dans ta prière. Tu m’as appelé et je suis là. Je désire que tu sortes d’ici transformé.
J’aimerais que tu sois honnête. Mais ce n’est pas bon de porter le poids de la colère dans ton cœur. Tu comprends ?

H : Je comprends que je me sentirais mieux si je pouvais me venger…
D : Non ! Tu vas te sentir moins bien. La vengeance n’est pas si bonne qu’elle le paraît. Pense à la tristesse que tu vas provoquer, pense à ta tristesse actuelle. Je peux changer tout pour toi. II suffit que tu le désires vraiment..

H : Tu peux ? Et comment ?
D : Pardonne à ton frère; et tu pourras goûter à mon pardon. Tu seras soulagé…

H : Mais, Seigneur ! J’en suis incapable.
D : Alors, ne dis pas cette prière… !

H : Tu as raison ! Je voulais simplement me venger, mais ce que je veux vraiment c’est la paix ! Alors, ça va, je pardonne à tout le monde mais viens à mon aide ! Montre-moi le chemin à suivre.
D : Ce que tu demandes est merveilleux ! Je suis heureux avec toi… Et toi, comment te sens-tu maintenant ?

H : Bien, vraiment bien ! A vrai dire, je ne m’étais jamais senti aussi bien… Cela fait du bien de parler avec Dieu…
D : Maintenant, finissons la prière. Continue…

H : “Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre nous du mal…”
D : Excellent ! Je vais le faire, mais ne te mets pas dans des situations où tu peux être tenté.

H : Et maintenant, que veux-tu dire par là ?
D : Cesse de marcher en compagnie de personnes qui conduisent à participer à des affaires sales, cachées… Abandonne la méchanceté, la haine. Tout cela conduit vers des chemins trompeurs… N’utilises-tu pas cela comme des sorties de secours…

H : Je ne te comprends pas !
D : Bien sûr que tu comprends ! Tu as fait cela plusieurs fois avec moi. Tu prends des chemins erronés et puis tu cries au secours.

H : J’en suis honteux, Seigneur, pardonne-moi !
D : Evidemment, je te pardonne ! Je pardonne toujours à celui qui est disposé à pardonner aussi. Mais quand tu m’appelleras de nouveau, souviens-toi de notre conversation, pense aux paroles que tu me dis ! Finis ta prière maintenant.

H : Finir ? Ah, oui, “AMEN” !
D : et que veut dire.. “Amen” ?

H : Je ne sais pas. C’est la fin de la prière.
D : Tu diras AMEN quand tu acceptes ce que je veux, quand tu es en accord avec ma volonté, quand tu suis mes commandements, car AMEN veut dire AINSI SOIT-IL: d’accord avec ce que l’on vient de dire…

H : Merci, Seigneur de m’apprendre cette prière, et maintenant, merci aussi de m’en donner l’explication…
D : J’aime tous mes enfants, et je préfère ceux qui veulent sortir de l’erreur, qui veulent se libérer du péché. Je te bénis ! Reste dans ma paix !

H : Merci, Seigneur ! Je suis heureux de savoir que tu es mon AMI

 


Protégé : le petrole

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :


Protégé : liaison chimique

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :


Protégé : al khasir

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :


LA PROLIFERATIN DES EGLISES DANS LE MONDE: LA COTE D’IVOIRE

Salut, tout le monde aujourd’hui j’aimerais parler de la prolifération des églises dans le monde et surtout dans mon pays. Je ne vais pas prendre parti pour une confession religieuses mais il faudra que on en parle car capital pour nous et pour toutes personnes ignorantes. Depuis quelques temps nous remarquons que les églises poussent comme des champions dans nos quartiers cela laisse à désirer que les gens ont prit le sens de la raison mais hélas ne se reste pas une manière pour des personnes mal intentionnées d’escroquer les personnes naïves.

           C’est quoi créer une église ? Est-ce une manière de s’enrichir ou apporter la bonne nouvelle aux personnes inconscientes ?

Au sens étymologique du mot église à plusieurs significations selon la manière dont on écrit le mot. Eglise avec grand « E » veut nous parler de la famille de Dieu et celle avec petit « e » veut nous ramener au temple dédie à sa célébration.

     Jadis dans un temps ancien il existait seulement une seule église celle de l’église catholique. Après plusieurs manifestations, on assiste à un clash dont la création de nouvelle communauté au sein de la grande famille chrétienne. On partira du baptiste tout en passant par les protestants jusqu’au évangéliques etc.

     Pour l’église catholique on dira de ses églises que se sont des sectes, car l’église catholique définit les sectes sous deux formes. La première s’agit de ceux qui ont quittés l’église mère pour créer une autre communauté au sein de la famille chrétienne et pour la deuxième signification ceux qui ont créé des lieux d’adoration aux dieux occultes. Pourquoi un grand acharnement pour la création d’églises qui parfois ont des noms tautologiques ?

    Après maintes analyses cela existe beaucoup dans les communautés de nos frères séparés. Le péché à atteint un degré tellement élevés que l’on na plus la crainte de Dieu, pour cela certaines personnes usent de ce merveilleux nom pour en faire son commerce, son business. C’est vraiment pathétique même nos frères musulmans se moquent de nous parce que nous qui nous disons unir sachant qu’il y’a une grande division entre nous.

 Pitiez pour ses personnes qui n’ont pas encore compris le vrai sens de ce nom puissant. Dieu dans sa parole nous a dit donner gratuitement ce que vous avez reçu gratuitement, mais on remarque que cela est hormis dans ses boites à conserves qui se proclament temple de l’eternel et seulement pour que se soit disant homme de dieu impose sa main sur toi, il réclame une grande rançon, lorsque tu es usus d’une classe prolétaire ceux-ci ne te considère même pas, mais il suffit que tu sois plein aux as pour qu’ils te suivent comme des vautours tout affamés ; la tu deviens pour eux leur dieu parce que tu détiens la clé qui pourra les sortir de cette chambre de galère. Et ils feront tout pour t’estoquer tous tes biens à condition que tu te soumets à leurs exigences, et ils ne font que te faire rêver debout avec leurs promesses sans fondement, d’autre vont jusqu’à coucher avec leurs fidèles, ah ! Comme c’est mille fois pathétique. D’autre pour se faire une grande popularité vont jusqu’à lier des pactes avec le diable. Pour recevoir des puissances, à la fin des temps il y’aura assez de grincements de dents si ses personnes n’arrêtent pas.

          Pour accéder au paradis ce n’est pas une question d’argent mais de cœur et de comportement envers le Seigneur car lui-même a su bien le dire « ce n’est pas tout ceux qui m’appelleront Seigneur, seigneur qui entrerons dans la maison de Dieu, mais tout ceux qui feront la volonté de mon Père »

                 Donc chers frères et sœurs prions le seigneur afin qu’il nous donne le discernement et la force de le suivre car ce n’est pas du tout facile dans ce monde dominé et submergé par les tentations.

                    En somme faisons attention aux hommes qui se font appelés hommes de dieu ou femme de dieu alors qu’en réalités ils ne le sont pas. Cherchons la vraie face de Dieu au lieu de courir d’église en église pour des miracles. Que Dieu nous fortifie et nous donne le courage de surmonter les durs épreuves de la vie et de ramener  ceux qui usent de son précieux nom pour s’enrichir car tandis qu’ils cherchent à s’enrichir physiquement ils pourrissent spirituellement, et aide nous à te suivre et à t’aimer comme il se doit.


N’ZASA DE POEMES

                        Voici un bouquet de fleurs glanées aux  premières heures de l’hivernage:   

         pétales d’orgueil de chine, feuilles-fleurs de frigelias lactés, rires de flamboyants…

 Je sais où roucoule et toussote la source aux fleurs fraîches, celles, rayons futurs plus 

                          salubres que les vents salubres des rouges libertés.

 Demain, le pré se couvrira de fleurs neuves et ta main polira pour ta survie.

                                        O terre ma terre, le gai parfum,

                                         sourire des temps nouveaux. 

                   J’écouterai sa voix psalmodiant des incantations comme un prêtre bénissant 

                                        une âme en quête de réconfort.

                  Je lui demanderai de faire bouillir une marmite d’herbes,    

                   et de brasser un filtre d’amour fort comme le lait d’une mule.

                                                   Tu es de mille flammes,

                                                                  de mille étoiles,

                                                                     de mille lueurs,

                                                                     de toutes les lueurs du monde,

                                                          de tous les espoirs des coeurs.

                           tu es le sinus de ma vie, le cosinus de mes moments, la tangente de mes

                                                   voeux et la cotangente de mes pensées.

                                                                                             D’aprés totorinolesamourai.


Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie