lesamourai



je pleure

Je pleure ma belle ivoire. Jadis havre de paix, d’hospitalité et d’amour voire son reflet pataugé dans cette boue sanguinaire. L’espérance se transforme en désespoir, la confiance en méfiance et l’amour se détourne de son chemin primordial pour tirer un pacte avec la haine.
Je la pleure encore et encore. Dans quel monde sommes nous a tel point que la vérité es t considéré comme un fléau auquel nous devons s’en débarrassé et le bouté or d nous. Ment, ment, ment et tu seras glorifié et acclamé de tous.
Mes larmes restées jusque là incolore prend la teinte de sang et se parfum d’une odeur de tristesse. Ah, ah, ah la peur ricane en chantant ton avenir est bafoué et tu ne verras rien. Le doute persiste et m’infecte de pensée nauséabonde.
Mon arme et mn optimiste me font sortir de cette torpeur pour me redonner vie. Oui j’ai foi que mon avenir et celui de mes frère et sœur vivant dans cette terre d’éburnie connaitra une splendeur inouïe et rempli de paix et d’amour.


Laisser un commentaire

Poésie d'Ecosse |
La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cadence infernale.
| poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie